Mimi…

Né de la même Année, toi du début et moi de la fin.
La vie avait tissé 30 années de lien d’amitié.
Tout juste la majorité, tu as marqué ma jeunesse avec cette façon que tu avais de croquer la vie.
Tu avais une telle force en toi que ce soit sur le terrain au moment de la mêlée ou dans le quotidien, aucun obstacle n’enfreignait le rugbyman que je connaissais.
Au bras de France PARIS n’avait de secret, cultivant son histoire du sacré cœur au panthéon.
Cette passion que tu aimais à nous faire partager, nous donnait des allures de touristes quand nous suivions le guide.
Ton côté imprévisible, nous surprenait jusqu’au petit restau de quartier que tu nous dénichais.
Ralliant la culture au palais, nos assiettes pigmentées donnaient la note de ces délicieuses journées.
Quand il n’était pas sur terre, ce baroudeur au grand cœur s’envolait au-delà des océans.
Ce gout pour les voyages mettait à profit ton instinct créatif en nous dédiant cette nuit de la saint sylvestre où ta magie opérait dans ce chapeau haute-forme rempli de gages hors du commun jusqu’aux bulles dansantes dans des éprouvettes.
Carpe diem « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain »ce proverbe qui te collait à la peau aurait pu être ton logo.
la seule fois où tu avais failli perdre pied, dû la fatalité de ces lendemains affrontant les forces du mal.
Tu avais fait preuve d’une grande ténacité en te vouant corps et âme vers ce chemin des milieux sous-marins.
Cet intérêt pour les profondeurs ravivait ton cœur en plongeant à corps perdu dans la grande bleue.
Une bouteille d’oxygène qui t’avait propulsé à la surface des trophées portant l’effigie de la tortue aquatique.
Par ci par là mimi me revenait en nous réunissant autour de cette grande table
là seul ton cœur avait des rallonges des repas de famille à la joie des petits et grands.
Des moments privilégiés où tes yeux pétillaient heureux de nous avoir rassemblés.
Il est dure de penser que ce grand portail ne s’ouvrira plus
Tant de souvenirs, nous unissaient telle que cette petite main que tu avais pris dans la tienne il y’a une vingtaine d’année en lui donnant tout l’amour qu’elle méritait jusqu’à la larme qu’elle a laissé couler quand ton cœur s’est arrêté.
Aujourd’hui tu n’es plus, trouvant la force de te rendre hommage dans les écrits comme d’habitude.
c’est toi mon meilleur ami qui aura le mot de la fin
‘’carpe diem’’

3 réflexions sur « Mimi… »

  1. je ne me sentais pas le droit d’intervenir dans ce texte si personnel, mais tu m’as demandé d’y mettre ma « griffe ». Mais l’amitié est le plus beau des cadeaux que l’on puisse recevoir ou donner, mais toi mon amie, mon « coach » comme j’aime t’appeler affectueusement avec laquelle je passe de bons moments à qui je confie aussi mes difficultés. Tu donnes sans compter ton temps ou ton énergie toujours positive à qui en a besoin. Ton texte est magnifique car écris avec ton coeur comme tous tes textes. J’espère ne pas avoir trop interféré dans ce texte . Continue a écrire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.